Lisa-Johana et Julia sont deux jeunes étudiantes allemandes qui sont venues travailler à Nantes, l'une à la PIC Nantes Atlantique et l'autre à la Banque Postale pendant le mois de juillet, dans le cardre des emplois temporaires.julia lisa

 

Une soirée crêperie a été organisée à la Reine Blanche à Trentemoult. Pour acccompagner Lisa et Julia, les jumeleurs Didier, Danièle, Marie Claude et Louis, Denise et Rémy, Marylène et Jacques, avec Yaël et Ewan, Patricia et Patrice et Ghislaine étaient présents. Tous ont dégusté galettes et crêpes, et cidre bien entendu.p1130884 1

 

 

Nos deux charmantes étudiantes  ont apprécié les crêpes et le cidre et comme elles parlent très bien le français, les conversations ont été très animées.

p1130888 1

En revenant vers le parking après cette agréable soirée, elles ont pu admirer et photographier l'ile Sainte Anne habillée par les lumières des Anneaux de Buren.images

 

 

 

 {Eurojum btnretour}

 


 

 

Séjour à Benidorm Espagne

du 6 au 12 novembre 2011

 

Pour sa IXè convention, l'association GTM (El Grupo de Mayores Telefonica de Valencia) et sa section de jumelage de Valencia ont invité les eurojumeleurs à participer à leur semaine organisée à Benidorm.

Nous arrivons à Benidorm, depuis l'aéroport d'Alicante, par l'autoroute et ce qui surprend c'est la multitude de grattes ciels, c'est impressionnant, on se croirait à Chicago ou à Manhattan.

 

Dimanche 6 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=23|imageid=1148|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

Accueil à l'hôtel Palm Beach de Benidorm par les jumeleurs de Valencia, dès cet instant nous avons l'impression d'être reçus en famille, l'accueil est très chaleureux.

En plus des Espagnols, le groupe est constitué de 29 participants, Allemands, Français, Irlandais, Italiens, Polonais, Portugais, un vrai Eurojumelages.

 

 

Lundi 7 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=24|imageid=1157|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

Après le déjeuner, à 10 heures, nous assistons à l'ouverture de la Convention des GTM. Carmen Cabrol, Présidente du jumelage de Narbonne, membre d'honneur du jumelage de Valencia, représente la Présidente d'Eurojumelages, Marie Paule Richonnier qui ne peut pas être présente à ce congrès. Carmen et Roger (qui nous a malheureusement quitté en juillet cette année) ont contribué à la création de ce jumelage. La mission de Carmen au sein de l'Union Nationale des Jumelages, dont elle est administratrice, est de développer le jumelage avec l'Espagne. C'est une réussite pour pour eux deux puisque Valencia à signé une convention avec Cologne, prochainement avec Perpignan et plus tard avec Varsovie.

L'association de Valence a rendu un hommage à Roger Cabrol en le nommant membre d'honneur à titre posthume.

A 17 h 30, les eurojumeleurs sont conviés à une réunion officielle au cours de laquelle, Carmen Cabrol et Antonia Monedero Carrión, Présidente de l'association de Valencia et Salvadora Calatayud Montell, épouse du Sr. López Tortosa, président de GMT, nous présentent le programme de la semaine.

A 18 h 00 dans le salon Dalí nous assistons à une démonstration de découpe de jambon cru de Calamocha (Teruel) suivie d'une dégustation arrosée d'un vin local.

 

 

Mardi 8 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=26|imageid=1174|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

La journée est libre d'activité et nous en profitons pour nous reposer. Avec Nycolle et André, nous allons faire un tour dans la vieille ville.

Nycolle a fait ami-ami avec une nuée de blanches colombes. Elle est submergée par ces colombes.

A 13 h 00 à la terrasse du bar de l'hôtel, nous participons à une dégustation de pain et huile d'olive de Pegalajar Jaen organisée par les Mayores, accompagnée d'excellentes olives vertes.

A 19 h 00 un récital de poésie de Lola Canadas (lauréate d'un prix en 2010) est proposé dans le salon Dalí .

 

 

Mercredi 9 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=27|imageid=1258|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

Les organisateurs nous ont proposé une visite de Valencia, nous partons en bus à 8 h 00 du matin, Valencia est à 105 km de Benidorm.

Salvita et Antonia seront nos guides pour cette journée. Nous visitons Valencia à pied, le centre historique, la Cathédrale, le grand marché central, l'ancienne Bourse du Commerce déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, La Poste, où nous sommes reçus par la Directrice de la Communication et la Directrice adjointe de la Direction, la Mairie avec son Musée historique municipal, la gare de Valencia qui est une pure merveille de décoration.
La ville de Valencia est une référence de la céramique depuis le moyen âge. Les « Azulejos » sont des mosaïques à dominante bleue que l'on retrouve dans tout Valencia. Cet élément décoratif est partout présent, tant sur les façades que dans les intérieurs des bâtiments.

Salvita nous emmène dans une Xocolatéria pour déguster un Chocolat chaud accompagné de Churros et après le déjeuner dans un restaurant «étoilé», le bus nous emmène vers la cité Arts et des Sciences, complexe monumental construit dans le lit asséché du Rio Turia, lieu que nous parcourons dans un petit train.

Nous n'en avons qu'un aperçu car il faudrait une journée entière pour tout visiter.

Cette journée nous a permis de mieux se connaître entre jumeleurs.

 

 

Jeudi 10 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=28|imageid=1271|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

Nous partons pour une randonnée vers la Cruz de Benidorm située sur la sierra Helada, chaîne de montagne côtière qui borne la ville à l'est, et depuis laquelle nous avons une vue imprenable sur la baie et ses grattes ciels. Avec le soleil, la vue est magnifique.

A 18 h 00 nous assistons à un Récital du chœur Tele – Cor de AGMT Valencia, une talentueuse Chorale. Nous avons ensuite une dégustation de produits typiques de Valencia : Horchata de chufa ou Souchet, une boisson typique de la Galice accompagné de gâteaux appelés Fartons.

A 21 h 00, le bus nous emmène dans le centre au Benidorm Palace, pour assister à un spectacle qui nous présente toute la gamme de l'art Flamenco : Sevillanas, Bulerías, Alegrías, « Zapateado » etc … mais aussi de la danse irlandaise, et autres numéros de cabaret, puis un final dans le style Lido.

Nous sommes six à notre table, Carmen, Geneviève, Marylène, Nycolle, André et Jacques et nous passons une très agréable soirée.

 

 

Vendredi 11 novembre 2011

{phocagallery view=category|categoryid=29|imageid=1308|bordercolor=#ff9900|bordercolorhover=#ffcc00|detail=0}

Nous repartons avec Nycolle et André vers la Cruz de Benidorm, mais cette fois, nous bifurquons vers la maison de Gérard Depardieu construite sur les hauteurs de Benidorm.

L'après midi est libre, nous en profitons pour écrire nos cartes postales.

Après le repas, photo de famille des jumeleurs dans le salon de Dalí  et à 21 h 30  fête d'adieu avec une animation en hommage à la Galice avec le rituel de la Queimada, c'est troublant et chaleureux à la fois.

Puis vient le moment des adieux, demain sera le jour du départ, nous avons la sensation de quitter des amis que nous connaitrions depuis toujours, ce n'est qu'un au revoir mais ce qui ressort de cette rencontre c'est l'amitié, la chaleur de l'accueil et le sentiment qu'à chaque instant les jumeleurs de Valencia ont toujours été à l'écoute et attentifs à notre bien être.

 

Merci aux jumeleurs de Valencia et tout particulièrement à Antonia et à Salvita.

{Eurojum btnretour}

 

 


 

Lisa Streib, étudiante allemande a travaillé à la Banque Postale au mois d'août dans le cadre des emplois temporaires, voici le compte rendu qu'elle a fait de son séjour, édité sur le site allemand, et traduit en français par Marianick Berton Hasse, une jumeleuse de Rheinbach.

Les photos sont de notre amie Marie Claude Bideau qui avec son mari Louis et plusieurs jumeleurs ont fait visiter la région à Lisa.

 

Document à télécharger

cr_lisa_streib.pdf

 


{Eurojum btnretour}

 

 


à Nałęczów  et  à  Polańczyk -  Bieszczady

Compte rendu fait par notre amie Ghislaine Julienne

 

La semaine a été partagée entre nos amis : avec les postiers dans le centre de vacances de la Poste à Nałęczów, une station thermale « ici on guérit le cœur, apaise les nerfs et améliore l’humeur », avec les télécommunicants dans le parc national Bieszczady, une zone de petite montagne «lieu de détente et de calme» au bord du lac artificiel de Solina.

 

Samedi 3 septembre

Grażyna, Agnieszka et Jurek nous ont pris en charge à Varsovie. Le reste du groupe s’activait à Nałęczów pour nous accueillir pour un dîner de spécialités, bien sûr arrosé de vodka, que chacun avait amoureusement préparé chez lui.

 

Dimanche 4 septembre

Nous avons été reçu dans les familles où chaque hôte a choisi, autour de Lublin, une promenade dans des lieux verdoyants et chargés d’histoire – sans oublier la bonne table –. Nous avons été surpris de rencontrer des groupes chantants de catholiques qui se rendaient, à pieds au lieu de pèlerinage.

 

Lundi 5 septembre

Une journée à Kazimierz Dolny, la ville des peintres, des artistes et des cinéastes ( festival des films d’été). Quel extraordinaire paysage du haut de la colline des trois croix : maisons pittoresques, vieux château, la vallée de la Vistule ... Nous pensions visiter la campagne et ses nombreuses cultures fruitières et non, surprise, nous voilà partis en jeep pour un gymkhana effréné dans les chemins creux et quelques pentes abruptes : secousses, cris, rires…Un intermède plus calme dans le passage à pieds d’un défilé aux racines d’arbres très surprenantes. Nous avons eu la visite de trois jumeleurs allemands de Darmstadt. Dîner en chansons et bonne humeur autour d’un feu de bois.

 

Mardi 6 septembre

Il faut se lever tôt pour aller visiter la perle de la Renaissance : Zamość. Une ville conçue pour être une «ville idéale» par son architecte italien. Carrefour commercial reliant l’ouest et le nord de l’Europe, cosmopolite, elle avait un niveau élevé de tolérance (catholique, juive, orthodoxe grecque) . Malheureusement, les nazis voulaient germaniser de force cette partie là de leur territoire. Une grande partie de la population, et particulièrement les juifs, a été exterminée, plus de cent mille autres déportés. Plus de trente mille enfants ont été arrachés à leur famille. Les blonds aux yeux bleus ont été proposés à l'adoption dans des familles nazies. L’après midi nous avons visité une vieille ferme-musée avec entre autres de très belles pièces de géologie… Encore une surprise : promenade dans la forêt dans des tombereaux attelés qui servent également aux travaux des champs. Sur le retour, passage à l’originale "chapelle sur l’île".

 

Mercredi 7 septembre

Très tôt, il faut déjà quitter nos amis postiers pour retrouver nos amis télécommunicants vers la région de Podkarpacie : une zone de forêts, de lacs, entre les Carpates et les Tatras, proche des frontières ukrainiennes et slovaques. Nous retrouvons également les autres invités, les jumeleurs de Darmstadt. Nous longerons le barrage hydraulique sur le lac de Solina pour rejoindre notre hôtel. Sur notre passage nous avons pris le déjeuner et visité le parc du plus beau château renaissance de Pologne : Krasiczyn. La pluie ne nous a pas permis de fêter l’accueil autour d’un feu de bois mais le guitariste chanteur en polonais et en français a enchanté notre soirée de retrouvailles.

 

Jeudi 8 septembre

Départ matinal pour Lwów ou Lviv en Ukraine depuis 1946. Les contrôles à la frontière sont toujours longs et nous avons dû patienter une heure aussi bien à l'aller qu'au retour. C’est le berceau de la culture polonaise en Ukraine. Que de beaux monuments : hôtel de ville (devant lequel il y avait une manifestation), l’immeuble noir, la pharmacie musée de l'inventeur de la lampe à pétrole, le monument du poète Adam Mickiewicz, le magnifique opéra….et la visite du curieux «cimetière des Aiglons» aux sculptures sur les tombes très représentatives des personnages illustres et les mémoriaux des deux guerres….Le retour, sous la pluie, a été, certainement, très pénible pour notre chauffeur qui a dû zigzaguer sur la route entre les «nids de poule» et dans les villages non éclairés. Nous avons ressenti plus loin que nous avions franchi l’espace européen. La Pologne et l’Ukraine organisent en 2012 la coupe de football de l’UEFA.

 

Vendredi 9 septembre

Visite du musée ethnographique de Sanok avec une excellente guide : une perle de reconstitutions des bâtiments meublés venant, entre-autre, des villages abandonnés du sud dont les habitants ont été déportés, après la dernière guerre, en Ukraine et au nord et à l’ouest de la Pologne. Ces peuples, de religion uniate, gréco-catholique et catholique, vivaient alors en harmonie. Un trésor caché là : le musée des icônes dont nous garderons le souvenir. L’après midi a été plus décontracté avec l’expédition de trapping en carriole au son de l’accordéon d’un joyeux chanteur dans la réserve de Gołoborze. Il n’avait pas oublié d’offrir la vodka au miel ni de faire boire à la source de «l’eau porte bonheur». C’était déjà notre dernière soirée : nous avons fêté les 15 ans du jumelage au cours d’un pantagruélique festin (spécialités) dansant.

 

Samedi 10 septembre

Il faut partir tôt pour que les Français prennent l’avion à Rzeszów à 9 heures. Les Allemands attendront 13 heures, nous en avons profité pour visiter la ville.

 

A l'année prochaine en France.

 

{Eurojum btnretour}